Les conseils pour soigner l'enurésie nocturne chez l'adulte

On a tendance à croire que le pipi au lit concerne les enfants et adolescents. Certes, cette affection concerne 10% des enfants et plus particulièrement les garçons mais ce phénomène touche aussi les adultes. En effet, bien que cette affection soit taboue, des études avancent que de 2 à 3% de la population serait touchée. Afin de mieux vivre avec l'énurésie et de la combattre, il est nécessaire d'en connaître les causes.

Qu'est-ce que l'énurésie adulte ?

L'énurésie est une affectation qui se caractérise par des mictions nocturnes, involontaires, incontrôlées et répétées. En clair, l'adulte touché par l'énurésie fait pipi au lit. Le terme d'énurésie peut être attribué dès l'âge de 5 ans, âge auquel l'enfant contrôle son sphincter vésical. On parle d'énurésie adulte dès l'âge de 15 ans. 

Les causes de l'énurésie adulte

En matière de pipi au lit chez l'adulte, les causes sont multiples et variées. Une cause principale vient de l'hérédité. En effet, avoir un parent qui a souffert ou souffre d'énurésie vous donne 70% « de chance » d'être touché à votre tour. Si ce sont les deux parents, ce taux augmente à 77%. Si vous souffrez d'énurésie mais qu'il ne s'agit pas d'une affection héréditaire, il se peut qu'elle résulte d'un traumatisme psychologique.

Autre piste : l'énurésie peut être liée à un trouble physique comme une infection urinaire, une vessie trop petite, du diabète ou encore un dérèglement hormonal qui gère la sécrétion de l'urine par exemple. Les causes sont nombreuses, pour avoir un diagnostic clair et précis, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou un spécialiste de type urologue. Il vous prescrira un traitement contre l'énurésie adapté.

Des causes et des conséquences psychologiques

Des troubles du sommeil peuvent entraîner un dérèglement des cycles urinaires. Dans ce cas, il faut traiter le problème à la source en réparant le sommeil sera plus constructif que de traiter l'incontinenceelle-même. Pensez notamment à l'hypnose. Le temps que la thérapie porte ses fruits, vous pouvez utiliser des protections type couche culotte ou changes complets.

D'autres problèmes psychologiques affectent aussi le bon fonctionnement vésical. La dépression, la peur ou un mal être quelconque dans la vie de tous les jours peuvent en faire partie. La honte et la baisse de l'estime de soi peuvent elles aussi entrer en compte et créer un véritable cercle vicieux avec l'énurésie. Il faut donc avant tout dédramatiser !

Dans ces cas-là, et si le problème est persistant (aucune amélioration malgré l'attitude relativiste de dédramatisation), une solution médicamenteuse peut être envisagée. En plus de l'oxybutinine citée précédemment, la desmopressine peut être prescrite. Enfin et seulement pour les adultes, des anti-dépresseurs peuvent se révéler efficaces.

Une rééducation du rythme mictionnel

Pour éviter tout risque d'énurésie nocturne, commencez par prendre de bonnes habitudes ! Pour cela, il est nécessaire d'uriner régulièrement dans la journée et de diminuer votre prise de boissons dès 18h. De ce fait, veillez à bien vous hydrater dans la journée car au soir, il faudra grandement se limiter !

De plus, ne traînez pas au lit avec l'envie d'uriner et cela même si vous n'êtes qu'à demi-réveillé ! Préférez plutôt vous lever et vous rendre aux toilettes. Cette petite astuce permet de minimiser le risque d'accident nocturne et préservera votre literie...

Le pipi stop ou système d'alarme

Pour lutter contre l'énurésie, votre médecin peut prescrire la pose d'un appareil qui vous réveille dès qu'une goutte d'urine est détectée. Par le son de l'alarme, vous êtes réveillé et pouvez directement aller aux toilettes. Il est très important de se forcer à s'empêcher d'uriner dès que l'on entend l'alarme ! Le stop pipi est très performant avec près de 87% de réussite. Ce système d'alarme est généralement prescrit pour une période de 2 à 4 mois et génère un faible taux de rechute...

Le médicament contre l'énurésie

En complément du système d'alarme ou en premier ressort, votre médecin peut vous prescrire un traitement médical à base de desmopressine. Ce principe actif, dérivé de l'hormone antidiurétique, bloque la sécrétion d'urine pendant la nuit. Le taux de réussite de ce traitement est sensiblement le même : 50%  mais le taux de rechute serait important ( 90% ).

Bed Wet, ne recommande pas l'utilisation de médicaments qui n'ont jamais réussi à prouver leur efficacité sur la durée. Le taux de rechûte est très important et les effets secondaires ne sont pas anodins.

Crédits : Bed Wet - Kid Medical

9 réflexions au sujet de « Les conseils pour soigner l'enurésie nocturne chez l'adulte »

  • jijona

    Suite à un accident de moto assez grave je suis devenu énuretique. J'ai 56 ans j'ai eu un passé d'éuretique jusqu'à 18 ans pour moi se calcaire faisait parti du passé...hélas le passé m'a rattrapé.
    Après un long séjour hospitalier et toujours à ce jour en convalescence je gère ce problème entouré de la famille et des amis c'est important d'en parler et d'avoir ce soutien mon épouse ,mes enfants m'aident dans ces moments difficiles et c'est essentiel.
    Pour l'instant les traitements n'ont donné aucune résultats si ce n'est que des désagréments....
    Le "minirinmelt " très contraignants car il faut suivre un protocole à beaucoup d'effets indésirables dont des nausées persistantes donc vite abandonné....je suis passe au "Toviaz " avec des sensations désagréables de bouche et gorge séchés....sans succès donc cette énuresie d'adulte persiste un IRM médullo lombaire du rachis est programmé début Août et la consultation chez l'idéologue à suivre....on diagnostiqué un nerf compressé ou sectionné suite à l'accident....mais le choc physique , psychologique , le stress , le côté anxieux, les médicaments surtout codeïnés et un passé d'éuretique contribuent aussi à cette énuresie accidentelle.
    L'important et j'insiste c'est d'avoir du soutien c'est essentiel et que ce soit pour les enfants ,ados ,ou adultes le pipi au lit n'est pas une tare il ne faut pas culpabiliser autant les parents que les enfants .
    Pour mon quotidien d'enuretique merci au site BedWet de proposer une gamme non exhaustive de produits pour gérer ces problèmes là.

    Répondre
    • Bed Wet - Le pipi au Lit

      Bonjour,
      Nous vous remercions de votre témoignage. Il existe beaucoup d'adultes ayant des problèmes d'énurésie. Au Bed Wet Store, nous avons toujours la volonté d'apporter des produits pour les enfants mais aussi pour les adultes.

      Répondre
  • Enzo

    J'ai 20 ans et je fais pipi au lit ce n'est pas fréquent mais presque à chaque fois que je dors très tôt sans uriner et souvent quand je mange beaucoup le soir. J étais aller voir un Urologue il m avait prescrit ditropan 5 mg pour une durée de 6 mois où je pouvais voir les résultats car j urinais une fois par mois mais hélas car après le traitement j'ai rechuté
    Qu'est ce que je peux faire ?
    Je peux m en sortir ?

    Répondre
  • sara amel

    j'ai ma nièce elle a 30ans .elle fait toujours pipi au lit .svp es que elle va arreter un jour

    Répondre
  • Anonyme

    J'ai l'enuserie cela es honteux d'en parler svp aider moi

    Répondre
  • Jean-Paul kouassi
    Jean-Paul kouassi 16 février 2018 à 22:09

    J ai 20 ans et je fais pipi au lit, ce n est pas fréquent mais presque à chaque fois où je suis très fatigué ou quand je grignote entre les repas.
    J ai passé une visite médicale on m a dit que j ai une hydrocèle. Peut-être la cause vient de là? Qu' est ce que vous en pensez?

    Répondre
  • patrick

    j' ai toujours été incontinent jours nuits je n'ai pas voulu de sphincter artificiel,et la solution c'est les couches ,surtout maintenant elles sont très performantes et relativement confortable et très sécurisantes

    Répondre
  • Dupont

    mon histoire en 2 mots : Pipi toutes les nuits jusqu'à la puberté (+/- 13a), ça a beaucoup baissé ensuite 1nuit/7 à 16a, 1nuit par mois vers 20 a, sans jamais totalement cesser

    Après mon mariage (à 27a) c'était encore comme ça (en moyenne une nuit par mois, plutôt l'hiver) J'ai beaucoup consulté ( X examens à l'hôpital, petite vessie et hérédité) Médicament Ditropan au mieux 3 mois sans, et hélas des rechutes épisodiques. Je gérais avec un pipi-stop et des alèzes jetables: jamais d'inondation mais pénible de changer au milieu de la nuit le slip et le bas de pyjamas mouillés à l'avant, et parfois l'alèze si j'étais trop lent à réagir....

    A partir de 45 a, la fréquence à augmenté, maintenant c'est environ une nuit sur 5. ( j'ai 61a). J'en ai pris mon parti..., donc le moins mauvais compromis = culotte PUL et couche anatomique : pours = étanche, confortable, pas d'odeur, économique, Contres : pas discret aspect et bruit sous le pyjama.
    Je viens d'essayer le Pjama no fear, c'est pas mal ( aspect, étanche et confortable) mais moins bon bilan : contre: très cher, bruit, odeur le matin

    Répondre
  • Christophe Oliot

    Je fait pipi au lit depuis l'âge de 6 ans comment sans sortie

    Répondre
Laisser un commentaire